Consultez les thèmes dans le menu... ou cliquez ici pour une recherche par mot clé

THÈMES

Poste moins valorisant (1 résultat)

Il ressort des seules -explications de la société T que le retrait brutal des outils de travail de Monsieur Y... et son affectation tout aussi soudaine sur un poste moins valorisant constitue une mesure de rétorsion à la suite de l’incident ayant opposé le salarié à Monsieur C... à l’extérieur de l’entreprise. Les explication données par la société T pour justifier sa décision (risque de dénigrement du salarié auprès de la clientèle) sont dépourvues de pertinence et ne reposent sur aucune pièce ou démonstration. Monsieur Y expose qu’a la suite de l’altercation ayant opposé, sa compagne salariée de la société T, à Monsieur C... co-dirigeant de cette société, il a fait l’objet de brimades, menaces, insultes et déclassification de la part de Monsieur C..., au point qu’il a été contraint d’adresser une lettre pour dénoncer ses conditions de travail. Il évoque : une interdiction d’accéder au bureau et à la photocopieuse ainsi que des menaces (”ici tu es chez moi, tu as intérêt à m’obéir et je ne le répéterai pas” ), des insultes et menaces réitérées, la suppression de ses outils de travail carte-bleue professionnelle, téléphone professionnel, badge professionnel et clés d’accès aux boîtiers centraux-armoires de France Télécom, affectation au service de POI. Il ajoute que : Monsieur C l’a menacé au téléphone alors qu’il était à son domicile. Il en découle que la société T ne démontre pas que sa décision était justifiée par dés éléments objectifs étrangers à tout harcèlement, en sorte que le harcèlement moral se trouve suffisamment établi
Arrêt 16-27196 du 25/05/2018
Lire la suite